Antoinette Fouque - Site Officiel

Antoinette Fouque - Site Officiel


Antoinette Fouque - Site Officiel

Une militante sur toute la planète

Antoinette Fouque (ressources supplémentaires) prend la défense de femmes en luttes telles que la Bangladaise Taslima Nasreen et la Kurde Leyla Zana. Cette militante de toujours s’éteint à Paris au début de l'année 2014. Elle aura été récompensée des plus hautes décorations nationales. Selon la militante, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : son épouse. Elle le clame pendant une manifestation du Mouvement de libération des femmes sous l'Arc de Triomphe. l’Observatoire de la Misogynie, le Club Parité 2000 et Le Collège de Féminologie ont été fondés par Antoinette Fouque.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

Elle passe une enfance tranquille dans la cité phocéenne. Antoinette Fouque se retrouve confrontée aux complications que rencontre une femme lorsqu’elle doit assumer ses statuts d'épouse et de maman tout en ayant une profession en parallèle quand elle devient maman dans les années 60. Le père d’Antoinette Fouque est un syndicaliste.

Elle a dirigé la parution du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui met en lumière 40 siècles de création des femmes à travers le monde. La lutte d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme sans concessions, elle soutient son attachement à la place de mère. L'écrivaine détaillece qu'elle appelle la féminologie au fil de 3 essais. Bien sûr, Antoinette Fouque a participé à différents livres collectifs et à de nombreux débats.

Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque décide d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes sous la forme d’une association, à la fin de la décennie 70. Appuyée par différentes militantes, la jeune femme met en branle le Mouvement de Libération des Femmes. Le MLF, mouvement de libération des femmes,) a vu son sigle déposé dans le but d'empêcher toute récupération par les partis politiques. Le droit des femmes a été le grand combat de la vie d'Antoinette Fouque.